Alerte logistique : Le transport maritime international à l’heure des tarifs douaniers

juillet 30 / US
Alerte logistique : Le transport maritime international à l’heure des tarifs douaniers

Par : Mollie Bailey, Directrice, International, Transplace

Alors que les gros titres concernant les nouveaux tarifs douaniers peuvent inquiéter les expéditeurs quant à leur impact potentiel, il est important de garder une longueur d’avance sur les gros titres. Le secteur est déjà bien avancé dans la période traditionnelle de pointe des importations (qui s’étend de juillet à novembre chaque année), et les importateurs se préparent pour les fêtes à venir. Cependant, l’incertitude des tarifs actuels et l’impact potentiel de toute réglementation future semblent s’ajouter au volume global des chargements de conteneurs en provenance de Chine, ce qui suscite quelques préoccupations majeures.

Afin d’éviter l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs douaniers le 1er septembre, les marchandises importées doivent être dédouanées avant le 31 août à 23h59. Cela s’applique même si les marchandises se trouvent dans un port américain – si l’entrée en douane n’a pas été soumise avant cette date, les nouveaux tarifs seront en vigueur.

  • Pour le fret maritime en provenance d’Asie et à destination de la côte ouest, cela signifie que le produit doit être expédié avant la semaine 32 (6 août) pour un délai de transit de 14 à 21 jours.
  • Pour le transit vers l’USEC, les marchandises doivent être expédiées avant la semaine 30 (23 juillet) afin de permettre un transit d’environ 35 jours pour arriver aux ports de la côte Est.

Défis potentiels pour les expéditeurs internationaux

Cela pourrait poser quelques problèmes aux chargeurs internationaux – par exemple, si un chargeur n’a pas déjà réservé des traversées entre la semaine 30 et la semaine 32, il pourrait avoir des difficultés à trouver l’espace nécessaire. Les informations fournies par les transporteurs maritimes indiquent que les navires sont pleins, et les taux spot de fret maritime ont donc augmenté d’une semaine à l’autre au cours des trois à quatre dernières semaines.

Du côté américain de la chaîne d’approvisionnement, cela se traduit par une course à la capacité de transport à mesure que les importations arrivent. Actuellement, la plupart des marchés des ports et des rampes intérieures exigent un préavis de 7 à 10 jours pour se procurer des capacités de transport, ce qui pourrait s’aggraver au cours des deux prochains mois. L’espace d’entreposage pour les transbordements est également restreint, ce qui signifie que les tarifs des chargements latéraux des ports d’entrée maritimes peuvent également augmenter.

Quelles sont les matières premières concernées ?

Il existe actuellement deux listes actives de produits soumis à des droits de douane qui sont déjà entrés en vigueur. La première liste comprend 818 produits pour une valeur d’importation totale de 34 milliards de dollars. Un grand pourcentage de ces marchandises comprend :

  • Moteurs
  • Construction
  • Machines de forage et machines agricoles
  • Machines pour le travail des minéraux, du verre, du caoutchouc ou du plastique
  • Locomotives ferroviaires et matériel roulant
  • Véhicules à moteur et motocycles
  • Hélicoptères et avions
  • Instruments et dispositifs d’essai, de mesure et de diagnostic

La deuxième liste comprend 284 lignes tarifaires avec une valeur d’importation totale d’environ 16 milliards de dollars. Les marchandises concernées sont les suivantes :

  • Plastiques/produits en plastique
  • Machines industrielles
  • Machines pour le travail de la pierre, de la céramique, du béton, du bois, du caoutchouc durci, du plastique et du verre.
  • Conteneurs à marchandises
  • Tracteurs
  • Fibres optiques

Que peuvent faire les expéditeurs ?

Le calendrier condensé du mois d’août sera difficile pour les expéditeurs, et nous voyons actuellement des conteneurs commencer à rouler en raison de surréservations sur les navires. En outre, plusieurs grands transporteurs ont annoncé la semaine dernière, notamment Maersk et Evergreen, qu’ils modifiaient les services, les horaires et les rotations de leurs navires, ce qui signifie qu’ils pourraient avoir l’occasion d’obtenir des taux plus élevés. Enfin, COSCO Shipping Lines a récemment confirmé avoir été victime d’une cyberattaque qui a eu un impact sur ses opérations en Amérique.

Il est important de savoir que, en ce qui concerne la dernière série de tarifs annoncée le 10 juillet, bien que les listes de numéros de classement tarifaire ci-dessus aient été annoncées comme étant soumises à l’augmentation du 1er septembre, elles ne sont pas finalisées tant que le processus de révision n’est pas terminé. Il est essentiel pour tous les importateurs susceptibles d’être affectés par ces mesures de travailler avec leur conseiller juridique pour fournir des commentaires et demander des exclusions si possible.

Vos opérations de chaîne d’approvisionnement ont-elles été récemment affectées par les tarifs douaniers ?

Share article