Un propriétaire-exploitant explique pourquoi il fait appel à Uber Freight.

octobre 17 / US
Un propriétaire-exploitant explique pourquoi il fait appel à Uber Freight.

Comme beaucoup de personnes dans le secteur, le propriétaire-exploitant Emil Dixson a grandi dans le milieu du camionnage. Son beau-père était chauffeur routier, ce qui l’a conduit à sa première expérience de conduite. « Dès que j’ai eu 18 ans, nous étions en Californie, et il a décidé de mettre le régulateur de vitesse en descendant la 210 et de sauter à l’arrière. J’ai toujours été amoureux de cette voiture depuis. »

Emil a pris un peu de recul par rapport au camionnage après s’être marié et avoir eu des enfants, mais il s’y est remis depuis 15 ans. Il a parcouru les 48 États américains et le Canada en tant que conducteur à plein temps et il aime tout autant son travail que le premier jour où il a pris le volant.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le secteur du transport routier ?

Être son propre patron. J’ai eu beaucoup d’emplois dans ma vie, mais dès que je me suis remis au camionnage, j’ai senti que c’était moi. J’aime la route ouverte, c’est un défi. Vous devez aller d’un point A à un point B, et vous avez 11 heures de route. J’aime les défis, c’est pourquoi j’ai créé ma propre entreprise avec mes propres camions.

Quelle est la partie la plus difficile du travail que vous faites ?

Traiter avec les 4 roues. Beaucoup d’entre eux ne comprennent pas ce que nous faisons sur la route. Il pèse 80 000 livres et on ne peut pas s’arrêter sur un centimètre. Il y en a beaucoup qui aiment jouer avec nous, comme aller devant nous et s’arrêter. C’est ce qui nous irrite le plus. Un autre défi consiste à essayer de trouver les bons conducteurs, car c ‘est en trouvant les bons conducteurs que l’on réussit. C’est plus difficile maintenant qu’avant.

Vous utilisez Uber Freight depuis environ 6 mois. Qu’est-ce qui vous plaît ?

Vous pouvez choisir vos propres charges. Il est aussi plus facile de trouver des backhauls. C’est rapide et efficace. Maintenant que je me suis lancé dans le dispatching, ça va être encore plus amusant.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui vient de se lancer dans le camionnage ?

Faites les comptes. Dans le secteur du transport routier, tout est une question de chiffres. Assurez-vous que ce que vous allez gagner va couvrir toutes ces factures. Et puis, profitez de la vie ! C’est un peu plus difficile pour les propriétaires-exploitants, car il faut se battre un peu. En même temps, vous pouvez le faire. Il s’agit juste de planifier le voyage et de s’assurer que les chiffres sont corrects.

Quels sont vos espoirs pour l’avenir du secteur du camionnage ?

J’espère que nous pourrons commencer à former de meilleures personnes. Souvent, j’entends un père dire à son fils : « Ça n’en vaut pas la peine. Ne le fais pas. » En toute honnêteté, si vous aimez voyager, le camionnage est une place parfaite. Tu peux aller où tu veux et être payé pour ça. Vous prenez des repos de 34 heures où vous voulez. C’est la liberté totale. J’ai emmené ma femme pour un voyage d’anniversaire aux chutes du Niagara en camion. J’ai eu le chargement là-haut, et ça a payé mes voyages. J’ai vu les chutes du Niagara pour le week-end et je l’ai ramenée à la maison.

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que la personne qui le publie. Les expériences peuvent varier.

 

Share article