Série de conférences sur les TMS – Partie 4 : Atténuer les risques avec le bon TMS

août 22 / US
Série de conférences sur les TMS – Partie 4 : Atténuer les risques avec le bon TMS

Bienvenue dans notre nouvelle série, « TMS Talk », où nous explorons les tenants et aboutissants de tout ce qui concerne les technologies de gestion des transports. Dans la quatrième partie de cette série, nous verrons comment un TMS peut aider votre entreprise à gérer plus efficacement les risques liés à la chaîne d’approvisionnement. L’optimisation de la gestion de votre transport ne se limite pas à économiser quelques dollars par chargement. Il s’agit de prendre des décisions stratégiques, fondées sur des données, qui vous permettent de réduire les risques et de susciter des changements significatifs dans toute votre organisation.

TMS + atténuation des risques

Chaque organisation est associée à un risque qui peut se manifester de multiples façons différentes. Et bien qu’il existe différents degrés de risque au sein de chaque département et fonction, le plus grand risque auquel une organisation est confrontée est de perdre ses clients.

Pour réussir, votre entreprise doit répondre à la demande des clients, indépendamment des changements internes ou de l’évolution des conditions du marché. Le paysage du transport est en constante évolution et peut être influencé par un large éventail de facteurs tels que les conditions météorologiques, les nouvelles réglementations, les fluctuations du marché, les contraintes de capacité, les prix des carburants et bien plus encore. C’est pourquoi il est essentiel d’établir et de maintenir une chaîne d’approvisionnement solide et flexible, et de disposer d’un plan stratégique qui vous permette de réduire l’impact négatif des perturbations potentielles qui pourraient toucher votre client final.

Pour atténuer efficacement les risques et garantir la capacité de votre entreprise à répondre à la demande des clients à un niveau de service élevé, vous devez planifier à long terme et mettre en œuvre les meilleures pratiques éprouvées du secteur. Par exemple, la mise en place de programmes autour des processus clés de la chaîne d’approvisionnement, tels que la conformité des fournisseurs, peut à la fois améliorer vos opérations internes et vous donner un meilleur contrôle sur vos niveaux de stocks et votre trésorerie.

TMS + planification avancée

En outre, il est essentiel de planifier à l’avance, 12 à 18 mois à l’avance, et de réaliser des scénarios de type « what if » pour garantir le bon fonctionnement de votre chaîne d’approvisionnement, même en cas de perturbations imprévues. Par exemple, que se passe-t-il si la capacité de transport se resserre et que les transporteurs que vous utilisez habituellement déplacent leur capacité vers des voies où les expéditeurs sont prêts à payer plus cher ? Serez-vous toujours en mesure de livrer vos produits à vos clients dans les délais ? Et devrez-vous payer une prime élevée pour y parvenir ?

Les réponses à ces questions pourraient avoir un impact important sur votre activité et vos relations avec les clients. Cela est particulièrement vrai sur le marché hyperconcurrentiel du commerce électronique d’aujourd’hui, où les consommateurs veulent une plus grande variété et s’attendent à une expédition en deux jours, voire le jour même. Ne tombez pas dans le piège d’ignorer le risque lié à la chaîne d’approvisionnement parce que vous n’avez pas été confronté à des perturbations majeures dans le passé. Le marché est peut-être favorable aujourd’hui, mais il est certain qu’à un moment donné, la capacité se resserrera et que les taux augmenteront. Lorsque cela se produit, les partenariats, les processus et la technologie que vous avez mis en place auront un impact considérable sur votre capacité à servir vos clients – et à le faire de manière rentable.

Si vous réagissez rétroactivement à tout changement majeur du marché avant d’essayer d’évaluer et d’optimiser votre réseau de transport ou de renforcer vos relations avec les transporteurs et les courtiers, vous mettez votre entreprise en danger.

Demandez-vous :

  • Mon entreprise a-t-elle mis en place un plan d’atténuation des risques pour ses opérations logistiques ?
  • Mon entreprise a-t-elle réalisé des scénarios « what if » pour les différents domaines de risque au sein de notre chaîne d’approvisionnement, tels que les contraintes de capacité, la conformité des fournisseurs, la conformité douanière et autres ?
  • Mon entreprise dispose-t-elle des ressources et des processus nécessaires pour atteindre ses objectifs commerciaux à court et à long terme, tout en étant suffisamment souple pour s’adapter aux forces incontrôlables du marché ou à la croissance future de l’entreprise ?

Votre organisation dispose-t-elle des ressources et des processus adéquats pour atténuer les risques ?

Share article